LES MLECCHAS :

La plus ancienne civilisation connue des peuples Mlecchas est celle des Zarziens (10000-8300 av.JC /12000-10000 BC) .
Ensuite, les Mlecchas vont se diviser en deux branches (une au sud du lac de Van et une au sud du lac d'Ourmia) .

*Sous l'influence civilisatrice des Mureybetiens, les Mlecchas de l'ouest (Nemrikiens du lac de Van) vont évoluer suivant plusieurs phases :

-Nemrik 1 et Qermez-Dere (8400 av.JC / 10200 BC) :
Chasseurs vivant dans des maisons rondes et utilisant des pointes de flèches de type El-Khiam (voir---> pointes de flèches) venues de Mureybet.

-Nemrik 2 (7600 av.JC / 9200 BC) :
Chasseurs vivant dans des maisons rondes semi-enterrées avec une base de briques crues et utilisant des pointes de flèches de type El-Khiam (voir---> pointes de flèches). Les morts sont enterrés sous les maisons.

-Nemrik 3-4 (6700 av.JC / 8100 BC) :
Utilisation de maisons rondes semi-enterrées en briques crues ou en pisé/torchis et de pointes de flèches de type El-Khiam (voir---> pointes de flèches). Introduction des vases de pierre et de l'élevage des chèvres et moutons (par les Hattis et les Mureybetiens).

-Nemrik 5 (6500-6200 av.JC / 8000-7500 BC) :
Pasteurs-agriculteurs vivant dans des maisons sub-rectangulaires semi-enterrées et utilisant des poteries de platre ou de pierre. Adoption du cuivre martelé.

-Magzalia (6200-5700 av.JC / 7500-6900 BC) :
Domination des Trialétiens venus du Taurus. Construction de maisons carrées et utilisation de pointes de flèches de type Byblos et Amuq .

-Ginnig (5700-5300 av.JC / 6900-6400 BC) :
Domination et absorbtion par les Asianiques d'Hassuna.

*Au sud du lac d'Ourmia, les Mlecchas orientaux (Mlefatiens) vont également évoluer en suivant plusieurs phases :

-Zawi-Chemi et Shanidar (8300-7800 av.JC /10000-7500 BC) : Chasseurs à microlithes vivant dans des maisons rondes sur base de pierres. Domestication du chien et confection de perles en cuivre martelé.

-Mlefatiens occidentaux de Shimshara et Mlefatiens orientaux de Tepe-Sarab (7600 av. JC / 9200 BC.) :
Chasseurs à microlithes géométriques vivant dans des maisons rondes en pisé/torchis sur base de briques.

-Proto-Jarmo dans le Zagros de l'ouest et Bus-Mordeh / Ali-Kosh 3 dans le sud du Zagros (6600-6300 av. JC / 8000-7600 BC.) :
Grace à des influences venues de l'ouest, les maisons rondes sont remplacées par des maisons carrées en blocs de terre (au sud) ou en pisé/torchis avec une base en pierres (à l'ouest). Introduction des vases en pierre, de la culture du blé, de l'orge et des lentilles et de l'élevage des chèvres et moutons.

-Ali-Kosh 4 / Choga-Sefid 4 dans le sud du Zagros (6300-5800 av.JC / 7600-6900 BC) :
Importation des poteries en platre venues de l'ouest.
Progression de l'élevage vers le Zagros de l'est, à Tepe-Guran 3.

-Jarmo dans le Zagros de l'ouest, Tepe-Guran 4-5 dans le Zagros de l'est et Mohammad-Jaffar / Ali-Kosh 5 / Chogha-Sefid 5 dans le sud du Zagros (5800-5600 av.JC / 6900-6600 BC) :
Maisons carrées en briques crues sur des fondations en pierres. Introduction du porc et de la poterie rouge lissée ou à décors rouges sur fond clair (origines occidentales).
Progression des Mlecchas à poteries de pierre vers l'Iran et l'Afghanistan (Mehrgarh 1A et Aq-Kupruk) vers 6700 BC. A Mehrgarh et Ali-Kosh, les morts sont enterrés dans des fosses en four, sur le coté gauche, tête à l'est. Selon le sexe, les bras sont fléchis vers le visage ou alors un bras et tendu le long du corps et l'autre est plié sur l'épaule.

-Choga-Sefid 6 (6700-6400 BC) :
Domination des peuples venus d'Hassuna (Surkh) puis Samarra (Choga-Mami et Djaffarabad) dans le sud du Zagros.
Introduction de la culture irriguée et de l'élevage du boeuf en Iran. En Afghanistan c'est le zébu qui est domestiqué. Et on y cultive 95% d'orge pour 5% de blé..

-Sialk 1/1-2-3 en Iran (5600-5000 BC) :
Les poteries sont à décors géométriques sombres sur fond chamois clair ou rouge. Des poteries à décors ondulés apparaissent à Djeitum vers les monts Kopet-Dagh (frontière entre l'Iran et le Turkménistan). Le vin est connu à Firuz-tepe, vers 5400 BC.

-Sialk 1/4 et Giyan 5A en Iran et Anau 1A dans le Kopet-Dagh (5000-4500 BC.) :
Les poteries sont à décors sombres sur fond chamois clair ou rouge.

-Sialk 2, Giyan 5B et Tepe-Hissar 1A en Iran, Anau 1B et Namazga 1 au Kopet-Dagh, et Mehrgarh 2 (style kili Ghul Mohammed 1) en Hilmand-Baloutchistan (4500-4100 BC) :
Les poteries sont à décors géométriques sombres sur rouge ou sur clair.

-Sialk 3/1-2-3, Giyan 5C et Tepe-Hissar 1B en Iran, Namazga 2 au Kopet-Dagh, Mehrgarh 3 (style kili Ghul Mohammed 2-3 - Togau) et Mundigak 1 en Hilmand-Baloutchistan (4100-3700 BC) :
Les poteries sont à décors animaliers sombres sur fond rouge ou chamois clair. En Afghanistan le coton est cultivé. Dans le Kopet-Dagh apparaissent quelques poteries à décors bichromes ... mais aussi des poteries grises lustrées apportées par les pillards Indo-Européens Aryens Indous de Damdam-Chezme (au Turkménistan) lors de leurs raids.

-Sialk 3/4, Giyan 5D et Tepe-Hissar 1C en Iran, Namazga 3 et Tureng 3B au Kopet-Dagh. Mehrgarh 4-5 et Mundigak 2 en Hilmand, Baloutchistan et Pakistan (3700-3000 BC) :
Les poteries sont à décors en métopes noirs sur fond gris clair en Iran, et à décors polychromes au Kopet-Dagh, en Hilmand, baloutchistan et Pakistan (style Kechi-Beg). A Mehrgarh 5 l'avoine est cultivée.
La présence de poteries grises lustrées montre que les raids d' Indo-Européens Aryens Indous continuent dans le Kopet-Dagh.

-Sialk 4 et Tepe-Hissar 2A en Iran, Namazga 3 et Tureng 2A au Kopet-Dagh, Mehrgarh 6, Shah-i-Sokhta 1 et Mundigak 3 en AHilmand-Baloutchistan (3000-2800 BC) :
Sous l'influence des Sumériens, les Élamites (Mlecchas de l'ouest) inventent un système d'écriture et le répendent dans tout l'Iran occidental.
Pour échapper aux raids des Indo-Européens Aryens Indous à Tureng 2A, des tribus quittent le Kopet-Dagh et vont s'installer en Hilmand et Baloutchistan. Ils y introduisent la poteries de style Quetta à décors géométriques et animaliers noirs sur fond gris-crême, et le style polychrome de Nâl.
Au Pakistan les Mlecchas créent la civilisation d'Amri (poteries à à décors noirs sur fond rose de style Ravi).

-Sialk 4 et Tepe-Hissar 2B en Iran, Namazga 4 et Tureng 2B au Kopet-Dagh, Mehrgarh 7, Shah-i-Sokta 2 et Mundigak 4 en Hilmand-Baloutchistan (2800-2600 BC) :
Les Indo-Européens Aryens Indous envahissent les rives sud et sud-est du la mer Caspienne en apportant le bronze ainsi que leurs poteries grises lustrées et gravées à Shah-tepe et Tureng 2B (Kopet-Dagh occidental). Plus à l'est, les poteries des Mlecchas sont grises lustrées avec des décors zoomorphes schématiques noirs (style Rhaman-Dheri) à Tepe-Hissar 2B, en Hilmand et au Baloutchistan. Les Mlecchas du Pakistan développent la civilisation d'Amri à poteries de style Kot-Diji. La culture du sorgho et du millet (plantes africaines) est introduite à partir de Magan (Oman).

-Harappa (2600-1800 BC) :
Les Mlecchas d'Amri fondent le grand royaume de Harappa au Pakistan (royaume de Melukha / culture de l'Indus) qui développe une écriture encore indéchiffrée actuellement. La culture du riz est introduite par l'est (venant des Austro-Asiatiques Mundas vivant dans la plaine du Gange).

Les Indo-Européens Aryens Indous avanceront ensuite : Ils détruiront le royaume de Melukha vers -1800, puis chasseront les Dravidiens de Banas vers le sud de l'Inde ou ils supplanteront les primitifs Veddides.
Actuellement les Indo-Européens Aryens Indous vivent toujours dans la moitier nord de l'Inde et les Dravidiens dans la moitier sud.

   


LA LANGUE DES MLECCHAS :

Il est difficile de déterminer quelle langue parlaient les Mlecchas. Leurs nom a pris le sens d' "étrangers / barbares" dans la langue des envahisseurs Indous. il dérive probablement du nom du royaume de Melukha.
Étant donné qu'ils étaient originaires du Zagros septentrional, prés des Trialétiens, on peut penser qu'ils pouvaient parler une langue de la famille Euskaro-caucasienne comme eux. Leurs descendants pourraient être les Bouroushos du Cachemire. Cependant, au néolithique, le Cachemire semble avoir été plutôt habité par un peuple Sino-Thibétain venu de l'est (culture de Burzahom), probablement par le bassin du Tarim. La langue des Bouroushos a d'ailleurs été rapprochée aussi bien des langues Euskaro-Caucasiennes que des langues Sino-Thibétaines.
Mais il y a aussi les Nahalis (Aisladas / Kaltos / Nays) du Madhya-Pradesh et les Kusundas du Népal qui parlent des non classées. On a essayé de rapprocher la langue des Kusundas de celles des Papous et Andamènes Négritos (langues "Indo-Pacifiques").
On a aussi essayé de rapprocher la langue des Mlecchas de celle des Austro-Asiatiques Mundas, venus de Birmanie et qui vivaient dans l'est de l'Inde et dans la plaine du Gange. Dans les Veddas (écrits par les premiers Indo-Européens Aryens Indous ayant envahi le Pendjab / Indus du nord) on aurait retrouvé des mots empruntés à une langue ressemblant au Munda : l'hypothétique "Para-Munda". Pourtant il est bien peu probable que les peuples Mundas se soient étendus aussi loin vers l'ouest.
On croit dicerner aussi des mots empruntés à une hypothétique "langue X", différente du Para-Munda, et qui se serait étendue dans l'Uttar-Pradesh et le Bihar du nord.
On a également essayé de rapprocher la langue des Mlecchas des langues dravidiennes qui sont actuellelment parlées dans le sud de l'Inde. Des traces anciennes de mots dravidiens auraient été trouvés dans le Sind (sud de l'Indus). On a même essayé de classer la langue des Élamites parmi les langues dravidiennes, mais cela a été aparemment réfuté. On a essayé de même de traduire l'écriture de la civilisation de l'Indus / Melukha par le dravidien ... mais cela aussi aurait été réfuté. Sur une partie de l'ancien territoire de Melukha vit encore actuellement le peuple des Brahuis, de langue dravidienne ... mais cela ne prouve rien car on pense qu'ils ne sont venus s'établir dans cette région qu'au moyen-age, en provenance de l'Inde (leur langue ne contient aucun emprunt à l'Iranien ancien mais seulement à l'Iranien moderne)..

Vers 2500 - 1822 av.JC.

Vers 1800 - 1300 av.JC.

Epoque actuelle

LES DIVERS PEUPLES NON-ARYENS DE L'INDE :

-LES MLECCHAS DE LOTHAL :
Ce sont des Mlecchas de Melukha (Indus) qui ont fondé une colonie dans le Gujerat. L'onomastique indique qu'ils ont du s'installer au milieu d'un autre peuple parlant une langue Dravidienne : le peuple des poteries rouges micacées.
Vers 2200 av.JC, les Mlecchas de Lothal inventeront les poteries rouges et noires à décors blancs (qu'ils retransmettront aux Dravidiens de Banas vers 2000 av JC).
Lorsque les Indo-Européens Aryens Indous détruiront la civilisation de Melukha (Indus), celle-ci pourra subsister encore quelques temps dans sa colonie de Lothal ("Indus tardif" : 1800-1600 av JC).

-LE PEUPLE DU GANGE-YAMUNA-DOAB :
C'est une tribu de langue inconnue (langage "para-Munda" ou langue "X" ?). Voici les étapes de sa culture, dans le bassin occidental du Gange :
-Kalibangan (3000 BC) : Début de l'utilisation de la culture fourragère pour nourrir le bétail, à l'est de l'Indus.
-Jodpura (2300 à 1500 BC) : Début des grossières poteries ocrées (poteries rouges lustrées), dans le Rajastan. Culture de l'orge et du riz. Influence des derniers Mlecchas de Melukha. Utilisation du cuivre.
-Hastinapura1 (1500-1150 BC) : Invasion par les Dravidiens à poteries noires et rouges jusqu'à Atranjikhera.
-Hastinapura2 (1150-900 BC) : Submersion par les Indo-Européens Aryens Indous à poteries grises peintes venus de l'ouest).

LE PEUPLE DE AHAR / BANAS :
Cette tribu était l'ancètres des Dravidiens. Voici les étapes de leur culture en Inde :
-Bagor (4000-2500 BC) : Les pasteurs nomades Dravidiens du Rajastan élèvent des boeufs, des porcs, des moutons et des chèvres introduits par l'Indus (Mlecchas de Melukha). Mais ils ne connaissent encore ni agriculture ni poteries.
-Banas (2500-1200 BC) : Utilisation de poteries brutes rouges et noires (noires à l'intérieur et rouges à l'extérieur, avec des dessins blancs) influencées par celles des derniers Mlecchas de Melukha installés à Lothal. Utilisation de maisons rondes ou rectangulaires en terre et d'enclos fortifiés en pierres et en briques. Culture du millet et du sorgho. Utilisation du cuivre et du bronze.
-Période d'expansion (1500-1200 BC) : Sous l'influence des Indo-Européens Aryens Indous, les Dravidiens adoptent le cheval et les armes de fer (ils adoptent aussi probablement les dieux de la religion aryenne). Ils envahissent tout le sud de l'Inde. Les Dravidiens deviennent progressivement des pasteurs nomades vivant dans de petites maisons rondes. Leurs tombes sont de plus en plus de type mégalitique : Cistes de pierre (avec parfois une entrée en dalle perforée) entourées d'un cercle de gros rochers.
-Vers 1200 BC, les Dravidiens sont chassés de leur terre natale, au nord (Banas) par l'expansion des Indo-Européens Aryens Indous à poteries grises peintes venant de l'ouest

-LE PEUPLE DE KAYATHA :
Il est peut-être apparenté aux Dravidiens de Banas qui annexeront leur pays vers 1800 BC.
C'est sur leur territoire que vit actuellement la tribu des Nahalis, dont la langue est difficile à classer.

-LE PEUPLE DU MALVA :
Voici les étapes de sa culture en Inde du centre-ouest :
-Savalda (2000-1800 BC) : Utilisation de maisons en terre et de poteries à décors noirs sur fond rouge. Influence du peuple de Kayatha, au nord.
-Émigration des derniers Mlecchas de Lothal, fuyant les Indo-Européens Aryens Indous (1800 -1700 BC). Ils introduisent l'usage des briques.
-Malva-Navdatoli (1700-1450 BC) : Utilisation de poteries à décors noirs sur fond rouge ou crême. Élevage de moutons, de chèvres et de porcs. Culture du blé puis du riz..
-Jorwé 1 (1450-1100 BC) : Le peuple vit dans de grandes maisons rectangulaires en bois. Les enfants sont enterrés dans des jarres. L'agriculture est en déclin, à cause de la sécheresse. Les Dravidiens, venus du nord, envahissent toute la région. Ils fabriquent des mégalithes et des poteries noires et rouges.
-Jorwé 2 (1100-700 BC) : Domination des Dravidiens. Ils installent une culture nomade (petites maisons rondes), utilisent le fer et enterrent leurs morts dans des mégalithes.

LES PEUPLES DE BRAHMAGIRI ET DES TERTRES DE CENDRE DU KARNATAKA :
Ces tribus d'éleveurs du sud de l'Inde utilisaient des poteries grises grossières. Eux aussi seront submergées par les Dravidiens à poteries noires et rouges vers 1400-1000 BC. Ces derniers introduiront l'usage du bronze, du fer et des tombes mégalithiques.
Des ossements ont été retrouvés enterrés dans des poteries noires et rouges (type Jorwé) à Adichanallur (datant de l'age du fer, vers 800 BC). Ils montrent que, physiquement, 50% de ces hommes étaient des "mélano-hindous" (comme les actuels Dravidiens) et que 33% étaient des "Veddides" (ressemblant aux aborigènes australiens). Mais leurs pommettes larges montrent aussi une possible influence mongoloïde.

-LES MUNDAS :
Ce sont des tribus de langue Austro-Asiatique (comme les Mons de Birmanie et les Khmers du Cambodge) qui sont venus de l'est. Voici les étapes de leur culture en Inde, dans le bassin oriental du Gange :
-Koldihwas (6600 BC) : Introduction du riz.
-Mahagara (5000 BC) : Introduction des poteries cordées.
-Sarai-Nahar-Rai (4000-2300 BC) : Culture du riz mais absence de poteries.
-Chirand et Saroutarou (2500-1800 BC) : Poteries cordées.
-Culture de l'Inde orientale (2200-700 BC): Les Mundas sont rejetés vers l'Assam et la coté orientale de l'Inde par la progression du peuple des poteries ocrées, puis des Dravidiens à poteries noires et rouges puis des Aryens à poteries.


VOIR ----> RELIGION DES MLECCHAS