LES ALMERIENS :

Les Almériens descendent des asianiques Cardiaux Franco-Ibériques Montserratiens.
A l'époque épicardiale (4500 -4000 av.jc / 5500-5000 BC ) les proto-Almériens sont des éleveurs plus ou moins nomades de boeufs, porcs, chèvres et moutons : C'est la culture des grottes ou culture hispano-maurétanienne dont les poteries à fond conique sont adoptées par les chamites capsiens d'Afrique du nord.

Ensuite, entre 3900 et 3150 av. jc (4800 et 4050 BC), vient le peuple de Montbolo dans le nord des pyrénées orientales. C'était un peuple d'agriculteurs, éleveurs de moutons, de chèvres, de porcs et de boeufs. Ils enterraient leurs morts dans des grottes collectives puis dans des cistes sous tumulus cerclés de pierres (type Tavertet) et utilisaient des poteries ovoîdes lisses ou décorées de moustaches incisées et des bols à grandes anses. Leur expansion se fait vers l'Aquitaine (Gurp en Gironde) et ils influencent aussi le litoral atlantique de la France (poteries de Roquefort et du Souc'h)
Vers le sud, ils progressent également en Espagne orientale (poteries de la Coveta de l'or) avant de se diviser (tribus des Solsoniens, Empordaniens et Vallesiens) et d'être absorbés par les Chasséens puis les Véraziens.

Plus à l'ouest, diverses tribus subissent l'influence des Mégalithiques :
-Asturie-Cantabrie (Nord Espagne).
-Rechaba / Monte Campelos (Galice).
-Zamora-Salamanque (Nord-Portugal).
-Vila nova de Sao Pedro (centre Portugal).
-Alentejo (sud-Portugal).
-Meseta (Espagne du centre).
-Alméria (Espagne du sud).

Par contre les peuples de valence (Espagne de l'est) resteront à l'écart de la civilisation mégalithique. Ils fonderont l'"art levantin" qui évoluera suivant les styles "macro-schématique", "naturaliste" puis "schématique".

Cliquez ci-dessous pour voir des images de ces différents styles :
*Art macro-schématique et naturaliste.
*Scènes de chasses schématiques.
*Scènes de guerre schématiques.
*Scènes diverses schématiques.

Voici les principales étapes de la civilisation d'Alméria :

-El Garcel (4000 av.jc / 5000 BC) :
Poteries lisses ovoîdes, habitats en grottes.

-Alméria 1 ( 3600 av.jc /4550 BC) :
Début des idoles en forme de violon ( probablement sous l'influence des Pélasges venus de la méditerranée orientale ).

-Alméria 2 / proto-Millares (3100 av.jc / 4000 BC) :
Début des idoles oculées. Expansion vers le nord du Maroc (El-Kiffen) .

-Los Millares I et IIA(2600 av Jc / 3400 BC) :
Utilisation de poteries incisées ou peintes. Domination des Pélasges Ibères constructeurs de forteresses de type anatolien. Forte influence sur les Ligures du portugal qui se mettent à leur tour à construire des chateaux-forteresses vers 2600 BC ( Zambujal et Vila nova de Sao Pedro 1). Cette influence se fera ensuite sentir aussi chez les Chasséens divisés du sud de la France.

-Los Millares IIB et III (2000 av Jc / 2400 BC) :
Utilisation des pointes de flèches en cuivre (de type "Palmela"), début des canaux d'irrigation. Adoption des gobelets campaniformes maritimes venus de France.

-De 1900 à 1700 av.Jc (2400 à 2100 BC) Les Ibères d'Espagne utilisent des gobelets campaniformes incisés de style Ciempozuelos. Le pastoralisme et l'élevage des chevaux se développe. Les maisons sont rondes et les tombes sont des fosses ovales ou des cistes. A la même époque, les Ligures du Portugal utilisent des gobelets campaniformes de style Palmela (pointillées puis incisées) et Carmona (décors de chevrons imprimés au peigne) et enterrent les morts dans des grottes ou des cistes.

Par la suite, les Ibères lutteront longtemps contre les indo-européens Celtes venus du nord avant de s'allier avec eux (formant ainsi les Celtibères) .
Comme bien d'autres peuples, enfin, ils seront vaincus par l'empire romain .


NOTE SUR LES TOMBES MEGALITHIQUES ALMERIENNES :

Vers 3900 av.jc. (4900 BC) les peuples de Catalogne enterrent leurs morts dans des fosses couvertes de pierres..
Vers 4900-4500 BC, un nouveau type de sépulture arrive de France. Il s'inspire des tombes de type "Chamblande" des Chasséens et des cistes (coffres de pierres) sous tumulus de type "Tavertet-Caramany" des peuples de Montbolo et de Roquefort. Sur la cote méditerranéenne de l'Espagne, se répendent les "fosses à dalles" (fosses entourées de dalles et recouvertes d'un tumulus) et sur la cote atlantique de l'Espagne et du Portugal se répendent les "mamoas" (tombes à cistes recouvertes d'un tumulus bas en terre avec une couronne de pierres). Ces tombes pseudo-mégalithiques sont parfois appelées "dolmens sans couloir" (ou sans ouverture).
Vers 3500-3300 av.jc (4400-4200 BC) ces tombes sont remplacées par de vrais dolmens à couloir ("antas") venus de Bretagne en suivant les cotes atlantiques de l'Espagne et du Portugal. Au début ce sont des "dolmens simples" c'est à dire avec une entrée mais pas de couloir. Ensuite viendront les dolmens à couloir court puis à couloir long. La forme des chambres évoluera également : au début elle est polygonale, ensuite elle sera parfois carrée.
Vers 2600 av.jc (3300 BC), les dolmens portugais pénètreront en Andalousie. Ils deviendront de plus en plus grands, les couloirs deviendront de plus en plus longs, et le plafond de la chambre sera remplacé par une fausse coupole ("dolmens à tholos", parfois en partie enterrés). A la même époque, des Pélasges venus par la mer commenceront à construire des tombes rupestres (hypogées) dont le plan s'inspirera des dolmens locaux.
Sur le versant méditerranéen de l'Espagne orientale, par contre, les dolmens n'iront pas trés loin : Vers 3450 - 2700 av.Jc. (4000-3500 BC), ils arriveront en Catalogne du nord. Ils ont alors des chambres rondes en pierres sèches. De 2700 à 2400 av.Jc. (3500 à 3000 BC), les dolmens catalans évolués auront des chambres carrées en dalles ovalaires. De 2400 à 2000 av.Jc. (3000 à 2500 BC) ils auront un couloir large et une chambre rectangulaire en dalles quadrangulaires ("galeries catalanes") et ils progresseront vers les Pyrénées ou ils prendront la place des dolmens simples à porte-fenètre ("chambres pyrénéennes") ou à vestibule en forme de puits.
Par la suite, au chalcolithique, à l'époque des gobelets campaniformes, tous les dolmens seront remplacés par des cistes mégalithiques sous tumulus.

Cliquez ici pour voir des exemples de gravures et peintures sur mégalithes.


RELIGION DES ALMERIENS :

Les Almériens adoraient la grande déesse. Dans la partie nord-ouest de la péninsule ibérique, ils la représentaient par des statues-menhirs à colliers ("statues-menhirs de Cabeçada-Mina").
A l'age du bronze, elles seront remplacées par de nouvelles stèles-menhirs représenteront un dieu guerrier, probablement dues à l'influence des indo-européens Celtes Lusitaniens qui commencaient à arriver.
Les Almériens, repliés dans le sud-ouest de la péninsule ibérique, utiliseront alors des 'idoles-plaques" en chiste ("stèles gravées d'Estremadure").

    
     Les Almériens construisaient aussi des menhirs simples. Parfois ceux-ci étaient ornés de serpents. (Il est probable que, comme les Asianiques de l'est, les Almériens aient connu le culte des serpents ) .

 Les Almériens construisaient aussi parfois des cromlechs (cercles de pierres) avec leurs menhirs. Ces cromlechs, comme ceux de Gaule, étaient souvent en "U" (en forme de "fer à cheval") avec une entrée orientée vers l'est.

Plus à l'est, les Almériens étaient tombés sous l'influence des Pélasges venus par la mer et ils dessinaient la déesse de manière schématique ou symbolique : bien souvent elle n'était représentée que par ses yeux de hibou ("signes oculés").

A une époque plus tardive, juste avant la conquète romaine, la grande déesse est dessinée de manière réaliste sur les poteries mais elle possède des ailes d'oiseau. Elle semble alors être considérée comme la divinité de l'agriculture.


    Retour --> page precedente        Retour --> page des cartes