LES MEGALITHIQUES :

Vers 4500 av.jc (5500 bc) des tribus Cardiales venues du Languedoc s'établissent en Vendée et en Charentes à Dissignac et à la Tranche sur mer.
Entre 4000 et 3800 av.jc (5000-4700 bc) des Rubannés, originaires de Villeneuve saint Germain dans le bassin parisien, viennent s'infiltrer en Bretagne.
Le mélange de ces deux peuples va alors donner naissance à la civilisation des mégalithes dont voici l'histoire :

-3800-3400 av.jc. (4850-4300 bc.) : Les Rubannés de Cerny dominent les cotes atlantiques et y construisent de longs tertres funéraires de type "Passy".

-3600-3200 av.jc (4500-4100 bc) : Début des constructions de menhirs et dolmens (mégalithes) le long des cotes atlantiques. Influence de la civilisation pyrénéenne de Montbolo (poteries ovoîdes lisses lustrées ou décorées de moustaches incisées et des bols à grandes anses) à partir de Gurp en Gironde.
En Bretagne du nord-ouest : Utilisation des poteries globulaires lisses de Carn (décorées de motifs en forme de virgules et de moustaches comme dans les poteries venues de Montbolo).
En Bretagne du sud-ouest : Utilisation des poteries évasées de Kerleven-Quelarnt.
En Bretagne du sud : Utilisation des poteries lisses lustrées de Roquefort et du Souc'h (Adoption des bols lisses à grandes anses venus de Montbolo).

-3200-2700 av.jc. (4100-3300 bc.) : Utilisation des poteries cannelées et pointillées à fonds arrondis de Castellic-Dissignac, avec des décors d'arceaux emboités (ces poteries seront introduites en Normandie, à Vieiville, et jusqu'en Irlande, au Pays de Galles et en Écosse du sud-ouest, à Beacharra et Achnacreebeag). Puis poteries de Groh-Collé.
Domination des Chasséens venus du sud (Chasséens de l'ouest avec poteries d'Er-Lannic et chasséens du centre-ouest avec poteries de Luxé et du Bougon). Ceux-ci tiennent le pays jusqu'à l'époque de leur division, vers 2700 av.jc (3500 BC).
Les Mégalithiques reprennent alors leur indépendance...

-2700-2300 av.Jc (3300-2900 bc) : Culture de Kerougou (proto-Conguel) en Bretagne du sud. Utilisation de poteries à fond rond puis plat (influencées par la culture de Seine-Oise-Marne), décorées de lignes verticales et horizontales puis d'arceaux emboités.

-2300-2000 av.Jc (2900-2400 bc) : Culture de Brécé-Quessoy-Crec'h-Quillé dans la Bretagne du nord. et de Rosmeur et Conguel en Bretagne du sud. Utilisation de grandes et longues maisons communautaires rectangulaires en bois. Les indo-européens de Seine-Oise-Marne pénètrent en Bretagne et la soumettent à leur domination (utilisation des "bouteilles à collerettes" et des poteries grossières en "pots de fleurs").

-2000-1700 av.Jc (2400-2100 bc) : Culture de Brécé-Quessoy sous l'influence des Artenaciens du Gord.


* NOTE SUR LES DOLMENS :

Les peuples du litoral atlantique ont commencé à enterrer leurs morts dans des sépultures mégalithiques à partir de 3600 av. jc. (4500 bc.) .
Au début, ils s'inspiraient des tertres funéraires (type "Passy-Belloy") de la civilisation de Cerny-Videlles (dans le bassin parisien et en normandie) et leurs tombes étaient contituées par des caveaux de pierre, cachés dans des tertres de vase callés par des pierres et entourés d'un fossé (tumulus carnacéens de type "Mané-Hui" ou "Manio" à tombes individuelles contenant des os de chevaux et des offrandes de poteries de style "Cerny").
Les caveaux de pierre étaient des cistes ou des espaces entourés de blocs de pierre, avec un plancher surélevé. Ils étaient sans accés et souvent recouverts d'un tas de pierres (cairn) noyé sous le tumulus.

Ensuite sont apparus les premiers vrais dolmens à tombes collectives (de type "Kerlagat"). Ils avaient la forme d'une chambre mégalithique ronde en tholos (voute en encorbellement) avec un couloir et recouverte d'un cairn (tumulus de pierres sèches) à parements concentriques en gradins. On les trouvait de la Bretagne jusqu'en Charente .
Aprés 3200 av.jc (4100 BC), les couloirs se sont progressivement raccourci, les chambres sont devenues plus carrées et les grands cairns ont été remplacés par des tumulus bas en terre (actuellement, ceux-ci ont souvent été détruits par l'érosion, laissant leur chambre de pierre à nu).

Vers 2900 av.jc (3700 BC) plusieurs styles régionaux apparaissent dans la construction des dolmens :

-Dolmens breton (dolmens carrés compartimentés au nord et dolmens cruciformes/transeptés/ à cabinets latéraux au sud)
-Dolmens angevins carrés à portique (dolmens compartimentés dont le couloir est remplacé par un portique), avec un tumulus à facade rectiligne à l'avant et arrondie à l'arrière.
-Dolmens angoumoisins (dolmens à couloir court décentré et chambre ronde ou carrée).

-À partir de 3100 av.Jc 4000 BC), les dolmens à couloirs pénètrent en Espagne et en Catalogne (dolmens "antas").

Ensuite, vers 2700 av.jc (3500 BC), les Indo-Européens de "Seine-Oise-Marne", constructeurs d' "allées couvertes" et venus de l'est, commencent à avancer vers l'Atlantique.
Leurs "allées couvertes", étaient construites dans les vallées et non plus sur les hauteurs comme les dolmens. Leur influence sur ceux-ci donna naissance à de nouveaux types de monuments :
-Longs dolmens en équerres (coudés en "L") des côtes sud de la Bretagne.
-Dolmens en forme de "V" de hauteur uniforme, sous tumulus , à l'intérieur de la Bretagne occidentale.
-Dolmens angevins rectangulaires de type "Loire", sous tumulus,avec portique surbaissé /trilithe bas remplacant le couloir (2400 av.jc / 2900 BC : domination des Indo-Européens de "Vienne-charente")

Dans le sud-ouest, les dolmens perdent leur couloir et deviennent des "dolmens simples", de petite taille. Ils arrivent dans les Causses (dolmens simples caussenards) et dans les Pyrénées (dolmens simples à vestibule en forme de puit ou à porte-fenêtre / chambres pyrénéennes)


Par la suite, la civilisation des dolmens s'effacera petit à petit devant la progression des Indo-Européens Celtes venus du nord-est.


RELIGION DES PEUPLES MEGALITHIQUES :

Les Peuples mégalithiques du litoral atlantique ont subi, au début, l'influence des Rubannés de Cerny, dans le bassin parisien Ainsi on retrouve les mêmes symboles sur des céramiques des deux cultures : par exemple, les figures ci-contre qui représentent les dieux-serpents du monde souterrain veillant sur les graines des céréales et les faisant pousser hors du sol.

De même, les camps culturels à fossés interrompus (henges / rondels) des Rubannés furent adoptés à l'époque chasséenne.

Les Peuples mégalithiques construisaient également des alignements de menhirs. Le mélange de la tradition des henges / rondels et des alignements donna naissance aux "cromlechs" (cercles de menhirs). Souvent ces cromlechs étaient en demi-cercle (cromlechs en forme de "U" ou en fer à cheval). Dans ce cas, leur ouverture était orientée vers le lever ou le coucher du soleil à l'époque des solstices.

Les Peuples mégalithiques adoraient probablement la grande déesse comme tous les autres asianiques. Ils représentaient celle-ci par une figure trés schématisée appelée " idole en forme d'écusson ". Par la suite, cette figure prendra une forme dédoublée dont on ignore la signification exacte (à l'époque de la domination des séquaniens de "Seine-Oise-Marne".
Le dieu-taureau était probablement connu également puisque des cornes ont été gravées sur certains mégalithes .

D'autres symboles apparaissent aussi dans les dolmens :
La crosse ( représentant peut-être le pastoralisme ) et la hache ou hache-araire ( représentant peut-être l'agriculture)

Cliquez ici pour voir d'autres exemples de gravures sur mégalithes


    Retour --> page precedente        Retour --> page des cartes