LES WINDMILLIENS :

Les Windmilliens sont des Asianiques venus de France vers 3800 av.jc (4500 bc).
Voici leur histoire :

-3800 av.jc (4800 bc) : Installation en Angleterre du sud-ouest (Sweet) et en Irlande du nord (Ballynagilly). Début de l'agriculture et des maisons de bois. Mélange d'Asianiques venus de Bretagne dans le sud-ouest (poteries non décorées de Hembury, en Cornouaille et dans le Sussex, avec hanses ou boutons de préhension et à fond arrondi) et d' Asianiques Rubannés venus de Normandie dans le sud-est (poteries impressionnées de Combe-Hill).

-3600 av.jc (4500 bc) : Poteries de Grimston-Lyles (proto-Windmill-hill) dans le Yorshire et en Irlande du nord.

-3300 av.jc (4200 bc) : Début de la civilisation de Windmill-hill. Construction de tumulus longs ("long-barrows"), de "cursus" (allées cérémonielles) et de camps à fossés interrompus ("henges" à fossés étroits au nord de la Tamise et "henges" à fossés larges au sud). Ces "henges" viennent des rubannés du bassin parisien (Cerny ) mais ils sont construits de manière bien plus irrégulière que sur le continent. De même, les maisons rectangulaires en bois sont inspirées aussi de celles des Rubannés mais elles sont beaucoups moins soignées. Les poteries peu décorées à fond arrondi de Windmill-hill ressemblent à celles de Carn et de Bougon 2 en Bretagne.

-4000 -3700 bc : Des populations venues de Bretagne introduisent des poteries de style Castellic en Irlande du nord, au Pays de Galles et dans le sud-ouest de l'Écosse, à Beacharra. Elles commencent aussi à introduire l'usage des dolmens en Cornouailles et en Irlande du sud-est (dolmens simples à entrées) vers -3900 -3100 bc.

-2700 -2500 av.Jc (-3700 -3200 bc) : Nouvelles influences venues de Bretagne. Dans l'ouest les tumulus longs sont remplacés par des dolmens à chambres transeptées. Dans le centre de l'Angleterre, la poterie d'Abingdon apparait. En Irlande, ces nouveaux venus habitent dans des maisons rondes et non plus dans des maisons rectangulaires comme précédemment. Ils utilisent de la poterie Carrowkeel (poinconnée-trainée) et commencent à incinérer leurs morts.

-2700 av.JC (3300 bc) : Des Indo-Européens, probablement venus de Michelsberg, s'installent dans le Kent, à Medway, ou ils apportent des dolmens à chambre. Ils s'infiltrent ensuite dans tout le sud-est de l'Angleterre et forment la culture de Peterborough. Ce peuple fabrique des poteries incisées et impressionnées de Peterborough-Ebbsfleet (encore proches de celles de Windmill-hill, avec un fond rond, parfois avec un décor cordé vertical) puis de Perterborough-Mortlake (plus grossières, à fond rond ou parfois plat et avec un décor cordé) puis de Perterborough-Fengate (à fond plat). A la fin de cette époque, ce peuple s'installe également plus au nord : poteries incisées et cordées de Rudstone au Yorkshire et Northumberland et poteries impressionnées de Meldon Bridge en Écosse.
En Irlande se répend la poterie de Sandhills (incisée et impressionnée), influencée par Peterborough, qui se divise en quatres styles : Occidental, Goodland, Dundrum et Murlough.

-2600-1800 av.Jc (3200 - 2200 bc) : Arrivée d'autres Indo-Européens avec des poteries cannelées "grooved ware" à fond plat, en forme de seau, issues de la culture de Seine-Oise-Marne . Ces poteries semblent avoir servi à contenir de la jusquame noire (hyoscyamus niger), un hallucinogène, ou de la bière aromatisée avec de la reine des prés à la place du houblon. Ce peuple s'installe dans le sud-est puis dans le nord de la Grande Bretagne en formant la culture de Rinyo-Clacton. Celle-ci se divise en plusieurs groupes : Rinyo (Écosse et Orkneys), Clacton (Essex), Woodlands et Durrington walls (Wiltshire). Ce peuple s'infiltre aussi un peu en Irlande de l'est (Boyne). Dans les Orcades ont trouve aussi des poteries de style "Unstan" peu décorées et à fond arrondi.
Les "cursus" sont remplacés par des allées de menhirs et les camps (henges) par des cromlechs (cercles de menhirs).

-2100 av.Jc (2600 bc) : Invasion des Indo-Européens Celtes porteurs de gobelets campaniformes venus en traversant la Manche.


NOTES SUR LES MEGALITHES WINDMILLIENS :

Vers 3800 av.jc (4700 bc) les Windmilliens commencent à construire des sépultures influencées par celles des rubannés de Normandie .
Ces tombes sont appelées "long-barrows" (tumulus bas allongés) et contiennent des caveaux en bois (mégaxyles). En fait ces cavaux sont des "maisons mortuaires" en bois qui ont été brûlées avant d'être recouvertes par le tumulus. Ces constructions sont, au début, entourées de deux fossés et d'un mur en bois ou en mottes de terre. Des poteaux de bois précèdent parfois leur entrée (placée vers l'est). Ces poteaux seront ensuite remplacés par deux "antennes" ou "cornes" (avancées du tumulus), celles des tombes écossaises et des "sépultures à cours" d'Irlande du nord devenant particulièrement volumineuses (3300- 2700 av.jc. / 4200/3500 bc).
Les tumulus longs de forme quadrangulaire (long-barrows) se massent surtout dans le centre-sud de l'Angleterre. Dans le sud-est on trouve aussi des "oval-barrows", de forme plus arrondie, en terre ou en pierres, avec une chambre de bois. Ceux-ci sont parfois entourés d'un fossé (sur 2, 3 ou 4 cotés) et/ou d'un enclos.

Vers -3900 -3700 bc, des populations venues de Bretagne introduisent l'usage des dolmens simples sans couloir ("tombes à entrée" / "entrance graves") en Cornouailles et en Irlande du sud-est. Ensuite viennent les dolmens à couloir de Bargrennan ("passage graves", sous tumulus rond, avec une chambre ronde, polygonale ou carrée) qui remontent jusque dans l'Écosse du sud-ouest.
Au pays de Galles et en Irlande, apparaissent ensuite, vers 3800 bc, des dolmens à couloir avec chambres transeptées copiés sur ceux de Bretagne.
Les traditions des dolmens (placés sur des hauteurs) et des longs tumulus (placés en plaine) se mélangent alors pour donner des types hybrides :

-Entre l'Angleterre et le Pays de Galles on trouve des longs tumulus dont le caveau de bois est remplacé par une chambre dolménique transeptée en pierres (sépultures de Severn-Cotswold : -3800 -3600 bc).

-En Écosse du sud-est on trouve des longs tumulus dont le caveau de bois est remplacé par une chambre dolménique carrée en pierre (Sépulturs de Clydes-Carlingford) parfois avec des dalles septales de division comme en Bretagne).

-En Irlande, les tumulus à cours se munissent de chambres mégalithiques (sans vrai couloir) et deviennent des "dolmens à portique / portail" ("quoits" : -3800 -3200 bc). Ils s'exportent jusqu'en Cornouailles et au pays de Galles.
Dans l'est de l'Irlande, vers -3200 -2900 bc, les tombes à portail et les tombes à cours (placées en plaines) seront concurencés par les dolmens transeptés géants de la Boyne (placés sur les hauteurs).
Plus tard viendront les derniers dolmens : les sépultures cunéiformes ("wedge tombs" en forme de coin ou de "U" : -2400 -2100 bc) dans l'ouest de l'Irlande.

-En Écosse du nord et Orcades on trouve encore des dolmens compartimentés (à stalles) de type Orknay-Cromarty (-3700 bc) puis des dolmens à cabinets latéraux de type Maes-Howe (-3100 -2500 bc).

-Dans le Kent, les longs tumulus de Medway ont leur caveau de bois remplacé par une chambre dolménique en pierres (ils montrent peut-être une influence des peuples Indo-Européens d'Allemagne du nord qui utilisaient des "allées couvertes" ?).

-Vers 3300-3200 bc des Indo-Européens s'installent dans le sud-est de l'Angleterre (culture de Peterborough) et enterrent leurs élites dans des tumulus ovales à fosses individuelles (sans entrée). Ils remontent ensuite vers le nord-est, introduisant l'usage des tumulus ronds à fosses.

Cliquez ici pour voir des exemples de gravures sur mégalithes


RELIGION DES WINDMILLIENS :

Les Windmilliens, comme tous les Asianiques, devaient adorer la grande déesse (comme semble le prouver la statuette trouvée à Bell-track).
Ils devaient également connaitre le culte des serpents, comme en orient, car on a retrouvé des représentations de cet animal gravées sur les menhirs et les dolmens. (ceux-ci portaient aussi d'autres symboles comme celui de la triple-spirale).

Comme lieux de culte, les Windmilliens avaient adoptés les "camps à fossés interrompus" des rubannés du bassin parisien (Cerny). Ces camps (appelés "henges") avaient la forme d'un espace circulaire entouré d'un talus extérieur bordé à l'intérieur par un (ou plusieurs) fossé. Au début, vers 3600 av.jc (4500 bc), il étaient assez petits (70 m de diamètre en moyenne) et un seul passage permettait d'accéder à leur centre. Par la suite il devinrent plus grands (140 m de diamètre en moyenne) et possédaient plusieurs ouvertures.

Il y avait aussi des allées processionnelles appelées "cursus". Elles étaient entourées d'un talus, bordé d'une fosse à l'extérieur (-3650 -3000 bc). Les cursus surélevés sont appelés "bank barrows".

Aprés 2900 bc, ces "henges" vont changer à l'ouest sous l'influence des peuples mégalithiques venus de Bretagne : leur centre va alors être occupé par des cercles de poteaux en bois puis par des cercles de menhirs appelés "cromlechs" (qui servaient peut-être à effectuer des visées astronomiques). L'entrée de ces cercles était le plus souvent orientée vers le sud-est (vers le lever du soleil au solstice d'hiver) ou vers le nord-est (vers le lever du soleil au solstice d'été). Alors que les 1ers henges étaient situés en plaine, ceux à cercles de menhirs seront situés en hauteur.
Ces cercles comportaient un nombre variable de menhirs : 8, 19 ou 26 en Cornouailles, 12 ou 42 au Cumberland, 12 ou 19 en Écosse du sud, 12 en Écosse de l'ouest, etc...
Vers la même époque, les "cursus" seront remplacés par des allées entourées de menhirs.

En 2100 av.jc.(2450 bc.), lorsque les Indo-Européens Celtes envahirent la région, ils cherchèrent à améliorer ces lieux de culte : leur meilleure réussite fut le temple solaire de Stonehenge. A la différence de leurs prédécesseurs, les Celtes préféraient orienter les cromlechs vers les points ou se lève le soleil au milieu des 4 saisons (sauf en Écosse) ce qui correspond aux dates des 4 grandes fêtes celtiques : Imbolc le 1er Février, Beltaine le 1er Mai, Lugnasad le 1er Août et Samain le 1er Novembre. Ils avaient également pour coutume d'enterrer un enfant sous chaque cromlech.
Au début de l'age du bronze on trouvera aussi des cercles de pierres spéciaux : les "recumbent stone circles". Ils étaient constitués d'un cairn bas (plateforme ronde en pierres servant pour les crémations) entouré d'un cercle de menhirs dont celui du sud était couché. Des cercles de poteaux de bois seront également construits (comme, par exemple, celui de Seahenge, daté de 2049 bc).


    Retour --> page precedente        Retour --> page des cartes