RUBANNES DU RHIN :

Les Rubannés du Rhin (Rubannés du nord-ouest) sont un sous-groupe des Rubannés occidentaux.
Lorsqu'ils sont arrivés dans le Bade-Wurtenberg et en Alsace, ils ont absorbé des tribus de chasseurs qui utilisaient des poteries ovoïdes à fond pointu (céramique de la Hoguette) probablement sous l'influence des peuples èpicardiaux du sud.
Leur civilisation se divise ensuite en plusieurs phases, toutes étant caractérisées par la construction d'enceintes à pseudo-fossés de type "Rosheim" (ce sont des enceintes entourées de fossés fragmentés et de poteaux, servant probablement à des banquets et des sacrifices rituels) :

-Flomborn (4300 /3800 av. jc. ou 5400 /5200 bc.) :
Agriculteurs-éleveurs de boeufs avec poteries à rubans linéaires à rainures larges puis incisions fines. les villages, constitués de longues maisons familiales en bois, sont dirigés par les hommes les plus agés. Les enfants morts sont enterrés dans des fosses sous les maisons alors que les adultes sont placés (sur le coté gauche, tête à l'est) dans des cimetières en dehors des villages. Les hommes sont enterrés avec des spondyles fendus en V (décors de ceintures), des herminettes et des flêches, et les femmes avec des spondyles à double perforation.

-Hinkelstein (3800 / 3600 ou 4800 /4740 bc.) :
Poteries peignées et pointillées au poinçon puis peignées et pointillées-sillonnées. Les décors en spirales sont remplacés par des chevrons anguleux. Expansion à l'ouest. la société devient moins égalitaire et une aristocratie apparait. Les morts sont enterrés dans des fosses ovales contenant de l'ocre, sur le coté gauche, jambes pliées, tête à l'est.

-Grossgartach (3600 / 3300 av.jc. ou 4740 / 4650 bc.) :
Poteries à doubles impressions. Expansion à l'est. Des conflits violents opposent les tribus rubannées entre elles : des villages entiers sont massacrés à coups de flêches et d'herminettes. Il semble que ce sont surtout les femmes et les enfants qui étaient les principales victimes de ces tueries. Des calottes craniennes et des dents étaient même prélevées sur les cadavres, peut-être pour servir de trophées. Les morts sont maintenant enterrés sur le dos, tête à l'ouest ou au nord-ouest, dans des cercueils monoxyles.

-Planig-Friedberg (4650 / 4610 bc.)

-Rössen (3300 / 2900 av. jc ou 4610 / 4460 bc) :
poteries à doubles impressions, incisées-poinconnées puis pointillées-sillonnées.
L'aristocratie achève la consolidation de son pouvoir et pacifie la région qui redevient prospère (cependant on trouve encore quelques exemples de personnes massacrées et, semble-t-il, mangées lors de repas cannibales). Des maisons géantes de prestige sont construites pour la noblesse; elles peuvent atteindre 60 mètres de long.

-Bischheim rhénan (2900 / 2800 av.jc ou 4460 / 4370 bc.) :
Des Rubannés partent dans le bassin parisien pour y fonder la civilisation de Bischheim occidental / Menneville (4400 / 4000 bc.)

-Bruebach-Oberbergen / Wauwil (2800 / 2700 av.jc ou 4370 / 4250 bc.)

-Entzheim (2700 / 2600 av.jc ou 4250 / 4050 bc.) :
Des Rubannés de Bischheim occidental / Menneville viennent s'installer dans la vallée du Rhin.
Face à l'invasion des Indo-Européens de Michelsberg au nord, les Rubannés se divisent en de nombreux petits groupes avant de disparaitre petit à petit (Entzheim, Wauwil / Bruebach-Oberbergen, Aichbühl-Schussenried, Oberlauterbach-Munchshöfen, etc...).

-Domination des Indo-Européens de Michelsberg (4050 / 3820 bc.).

-Muntzingen (3820/ 3600 bc.) :
Les derniers Rubannés de l'Alsace du sud reprennent l'Alsace du nord aux Indo-Européens de Michelsberg. avant d'être finalement vaincus.

Cliquez ici pour voir la note sur la religion des Rubannés


ETUDE GENETIQUE :

Les Rubannés faisaient partie du groupe génétique des "Anciens fermiers européens" ("Early european farmers" / "EEF") originaires d'Anatolie. Ils étaient petits, bruns et avaient les yeux sombres et une peau assez claire. Ils correspondaient probablement à la pseudo-race des "Méditerranéens ibéro-insulaires".


    Retour --> page precedente        Retour --> page des cartes